Soirée de clôture « Bordeaux invite Paris »

Le festival Écho À Venir investira la Bourse du Travail de Bordeaux, lieu emblématique de l’architecture Art Déco pour une soirée concert d’électro hip hop sous le thème de « Bordeaux invite Paris » avec une installation visuelle de l’artiste Pablo Gracias sur les fresques de l’amphithéatre Ambroise Croizat, investi de manière inédite pour ce type de manifestation.

La Bourse du Travail

La bourse du travail de Bordeaux, située dans le quartier de la Victoire a été réalisée à l’initiative du maire de Bordeaux Adrien Marquet, qui en a confié la conception à Jacques D’Welles, architecte en chef de la ville de Bordeaux. Les interventions de nombreux artistes comme Jean Dupas, dont les fresques seront animées par Pablo Gracias lors du Festival Echo À Venir, font de ce bâtiment un emblème de l’Art déco Bordelais depuis son inauguration, le 1er mai 1938.

Ouverture de la Bourse du travail pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concert - musiques électroniques
Grande salle de la Bourse du travail - festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - hip hop - musiques électroniques
Escalier dans Bourse du travail - festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - hip hop - musiques électroniques
KillASon à Bordeaux pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - musiques électroniques

KillASon

(Paris / SUPANOVA)

Grâce à son style unique Marcus Dossavi- Gourdot, aka KillASon, se démarque dans le paysage musical actuel. Vu au Francofolies, aux Vieilles Charrues ou encore aux Solidays, le jeune parisien amène un souffle nouveau dans le milieu du hip hop avec des textes exclusivement écrits en anglais, inspirés par ses modèles de la west coast, Snoop Dog ou encore Dr Dre. Mais le rappeur ne veut pas d’étiquette, son univers est transversal et son identité artistique plurielle. Il l’exprime ainsi grâce à la musique mais aussi par le biais de la danse hip hop car KillASon est membre actif de deux crews renommés, Wanted Posse et Undercover. Il est aujourd’hui signé sur le label SUPANOVA.

JN/WL alias Jean Nipon à Bordeaux pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - musiques électroniques

JN/WL
alias Jean Nipon

(Paris / Institubes)

Depuis l’année 1997, Jean Nipon s’essaye à mixer pour répandre sa passion pour le rap, la Drum’n’Bass et la Jungle, de Paris au Japon. Il s’est entouré depuis de personnes animées des mêmes idées, dont CUTE groundhog avec qui il finit par créer Teamtendo. Nipon s’est ensuite associé avec DJ WET pour fonder IYM, un groupe terroriste digital.

DSL à la Bourse du Travail de Bordeaux pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - musiques électroniques

DSL

(Paris / Ed Banger)

David Vincent, Stéphane et Lionel alias DSL ne viennent pas de notre galaxie. Recueillis par Pedro Winter chez Ed Banger en 2003, les trois frères antillo-vietnamiens n’ont eu de cesse depuis de mixer lyrics acérés et groove en fusion. Le flow invincible et les textes impétueux de David associés aux “beats qui tapent fort” conçus par les deux orfèvres Stéphane et Lionel ont marqué les esprits sur les classiques “Invaders”, “Find Me In The World”, ou encore “Stupid Bitches”.

Dam Strad à la Bourse du Travail de Bordeaux pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - musiques électroniques

Damstrad

(Bdx)

Inspiré par la Techno de Phuture, la Juke de Mark Pritchard, le Baile Funk de HAAKSMAN et l’IDM de Squarepusher, Damstrad construit une passerelle entre les musiques électroniques occidentale et les rythmes imparables des batucadas, assénés par les grosses caisses dans les rues en fêtes. Damstrad a commencé la musique électronique au temps où les ordinateurs étaient rares dans les setups de live. Et c’est par affection pour les boîtes à boutons du 20ème siècle qu’il poursuit dans la voie du live machine, convaincu que la fraicheur musicale tient plus à l’écriture qu’à la puissance des instruments. Les contraintes techniques sont même un moteur, et Damstrad les repousse également en live avec le duo 8 bit 1Up Collectif depuis 2009.

Pablo Gracias à la Bourse du Travail de Bordeaux pour le festival Echo A Venir - video-mapping - concerts - musiques électroniques

Pablo Gracias

(Bdx)

Après des études à l’École Supérieur d’Art et Design de Reims Pablo Gracias intègre le Centre d’Art Contemporain de Chisinau, Moldavie, en tant qu’assistant commissaire d’exposition de Lilia Dragneva. Depuis Pablo Gracias réside et travaille à Bordeaux sur les notions de transformation du corps via différents médiums (photos, sculptures, vidéos). Il présentera pour Écho À Venir une mise en lumière des fresques mythologiques de Jean Dupas de l’amphithéatre Ambroise Croizat de la Bourse du Travail.